L’Agence du Bassin du Sebou gère un patrimoine national important des barrages. Un ensemble de ces barrages sont des barrages Multi-utilisations :

Barrage Volume de retenue normal Protection contre les inondations Irrigation Energie AEP
Al Wahda 3522 X X X X
Idriss 1er 1130 X X X A partir de 2018
Allal Al Fassi 63.7 X Par dérivation vers Idriss 1er X
El Kansera 216 X X X X
Bab Louta 32.3 X
Bouhouda 44.8 X X
Sahla 67.4 X X
Garde de Sebou 37 X

L’Agence veille à assurer une gestion intégrée et participative conformément aux directives de la nouvelle loi 36-15 sur l’eau.

Un des outils de gestion intégrée adopté par l’Agence est l’instauration d’un comité de gestion des barrages composé de :

  • L’Agence du Bassin Hydraulique du Sebou ;
  • Autorités locales ;
  • Secrétariat d’Etat Chargé de l’Eau ;
  • Direction de l’Irrigation et de l’Aménagement de l’Espace Agricole (Ministère de l’Irrigation et de la Pêche Maritime) ;
  • Office Régional de Mise en Valeur Agricole du Gharb (ORMVAG) ;
  • Office National de l'Electricité et de l'Eau Potable – Branche Eau ;
  • Office National de l'Electricité et de l'Eau Potable – Branche Electricité ;
  • Les associations des usagers de l’eau agricole.

Ce comité se réunit au moins deux fois par an et selon le besoin pour arrêter les allocations de l’année en cours en se basant sur les demandes exprimées par les différents secteurs, les réserves actuelles des barrages ainsi que les consignes de gestion des barrages.

Les consignes de gestion prennent en compte les besoins exprimés par les utilisateurs en considérant l’ordre de priorité suivant :

  • La garantie de l’eau pour l’AEP pour un minimum de 3 ans ;
  • La garantie de l’eau pour l’irrigation ;
  • La valorisation maximale de l’eau par turbinage.

Ces consignes consistent aussi à créer des creux dans les barrages qui peuvent servir au laminage des crues et éviter les inondations.

Imprimer Cette Page Imprimer Cette Page