Le système aquifère du Saiss compté parmi les principaux systèmes aquifères du Maroc, est limité au Nord par le Prérif, à l’Est par la vallée de l’oued Sebou, à l’Ouest par les affluents de l’oued Beht et au Sud par les Causses du Moyen Atlas. Il est formé par la nappe profonde du Lias et la nappe phréatique du Quaternaire.

Nappe profonde

L’aquifère profond du bassin Fès- Meknès couvre une superficie d’environ 3500 Km2, et circule dans les formations carbonatées (dolomies et calcaires) du Lias.

La structure géologique des formations liasiques est très complexe, du fait de l’existence de plusieurs failles à fort rejet (pouvant atteindre 100 m), flexures, plissements, etc. Cette structure, combinée à l’érosion anté-Néogène, a engendré la subdivision de ces formations en plusieurs panneaux distincts (horsts et grabens), de comportement hydrogéologique plus ou moins indépendant. On distingue notamment les unités structurales suivantes : plateau de Meknès, panneaux de Haj Kaddour, de Saïs ...

L’épaisseur des formations liasiques est très variable. Certains secteurs sont dépourvus de formations liasiques, c’est le cas des secteurs situés au nord d’Agouraï, d’EL Hajeb et de Taoujdate. Les épaisseurs les plus importantes du Lias sont généralement localisées au niveau du bassin de Fès, dépassant généralement 60 m et atteignant 300 m au SE de la ville de Fès. L’épaisseur moyenne du Lias au niveau du bassin de Fès-Meknès est d’environ 80 m.

Le niveau d’eau se situe en moyenne à une profondeur de 50m par rapport au sol dans la partie captive et il atteint actuellement la pression de 12 bars dans la partie artésienne. La productivité de la nappe est importante et peut dépasser 120 l/s.

La baisse approximative moyenne des niveaux de la nappe peut être estimée à environ 2 m/an.

L’alimentation de cette nappe se fait d’une part, par abouchement latéral à partir de la nappe des Causses adjacente au sud et d’autre part, à partir des eaux de pluie et de la fonte des neiges que connaissent les affleurements calcaires des causses du Moyen Atlas au sud. Ses eaux circulent du Sud vers le Nord, et se mettent en charge sous une épaisse série de marnes imperméables du Miocène qui sépare les deux nappes. La minéralisation de l’eau est faible et varie de 0.3 à 0.7g/l.

La nappe est exploitée par des forages profonds destinés à l’AEP des villes de Meknès, Fès et des centres situés dans la plaine (Ain Taoujtate, Ras El Ma, Sebaa Ayoune et Haj Kaddour) et également pour l’irrigation. La profondeur des ouvrages qui l’exploitent varie de 200 m au Sud à 1700 m au centre de la plaine.

Nappe phréatique

Cette nappe s’étend sur une superficie totale d’environ 2100 km2, et circule dans des sables, grès et conglomérats du Plio-Quaternaire, les marnes sableuses et localement dans des calcaires lacustres karstifiés. Le substratum de la nappe est constitué par les marnes bleues du Miocène (Tortonien). Son épaisseur peut atteindre 900 m et mettent en charge la nappe profonde du Lias. L’écoulement général de la nappe se fait du SSE (piémont du causse atlasique) vers le NNE (rides pré-rifaines) dans le plateau de Meknès et du SSW vers le NNE dans la plaine de Fès.

La surface de la nappe phréatique se situe généralement entre 10 et plus de 40 m de profondeur. La profondeur moyenne est d’environ 25 m. L’épaisseur de la nappe plio-quaternaire varie entre 10 et 80 m, avec une moyenne d’environ 40 m.

Les historiques piézométriques de la nappe montrent une tendance générale à la baisse, avec une moyenne d’environ 1 m/an.

L’alimentation principale de la nappe est assurée par l’infiltration des eaux de pluie, l’abouchement avec la nappe du Lias au niveau de la limite sud du bassin, le retour des eaux d’irrigation issues notamment des sources de la nappe profonde (Lias) et par la drainance ascendante à partir de la nappe profonde du Lias au centre du bassin. La minéralisation de l’eau est très faible, le résidu sec est généralement inférieur à 0,5 g/l.

La nappe est fortement sollicitée pour l’irrigation (environ 126 Mm 3 de prélèvement). Elle participe également à l’alimentation en eau potable du milieu rural ;

Bilan du Système aquifère de Saiss

Entrées (Mm3/an)) Sorties (Mm3/an)
Infiltration de la pluie 104.5 Prélèvements agricoles (IP : 25 644 ha) 160
Alimentation profonde à partir du Causse du Moyen-Atlas 101 Prélèvements AEP 100
Retour des eaux d’irrigation 36 Drainage des sources 47
Drainage des oueds 34.5
TOTAL 241.5 TOTAL 341.5
Bilan (Mm3/an) - 100
Imprimer Cette Page Imprimer Cette Page